speculations et resolutions

Publié le 4 Février 2018

speculations et resolutions

Que choisir ?
Le problème est posé. Maintenant il faut se renseigner objectivement.

Direction : la directrice du collège, classe Ulis.
Une femme qui s'intéresse vraiment aux enfants qui lui sont confiés.Elle explique le principe de ces classes. Elle propose de garder Martin en Français et maths en Ulis et de le faire rejoindre les 6° classiques  pour les autres matières. Il progresserait ainsi a son rythme. Dès qu'il serait au niveau elle le ferait basculer en classe normale.

Direction : Son Orthophoniste
Elle le suit maintenant depuis 2 ans. Il a beaucoup progressé avec elle. Elle le connait suffisamment pour donner un avis intéressant. Elle trouve Martin  très attachant et volontaire.  Elle n'encourage pas à le mettre en classe Ulis. Elle craint une régression. Elle a suivi beaucoup de petits dyslexiques, et ceux qui ont choisi cette option n'ont jamais pu repasser dans une scolarité classique.

Direction : Elizabeth, son accompagnatrice Nuyts
Comme je vois Elisabeth chaque semaine, je connais son sentiment, mais je préfère le lui faire préciser : Pas de classe Ulis si cela peut être évité !
Mais pourquoi, si le risque est moindre ? Parce qu’être dans une classe Ulis est stigmatisant.
C'est marqué dans le dossier scolaire qui le suit partout.

Direction : Un bilan neuropsychologique
Martin est très attachant, c'est l'avis de tous. Mais cela ne fausserait il pas notre perception de ses possibilités ?
Alors, la décision est prise, il fera un bilan neuropsychologique, pour connaitre objectivement ses possibilités intellectuelles.
Il n'en est pas à un bilan près !
 

 

 

 

 



 

Commenter cet article