Coup de flou

Publié le 8 Mai 2017

Coup de flou

La fin de l'année scolaire s'approche. Rendez vous est pris avec la maitresse pour faire le point sur le travail de Martin.
Moi, je vois qu'il progresse. Mais les divisions, le passé composé sont pour lui des découvertes qu'il doit assimiler très vite. Il a de la peine à suivre en math et en français, L'AVS ne résout pas tout !

La maitresse reconnait les efforts et les progrès de Martin, il passera donc en CM2.
Ouf ! c'est une bonne chose, un redoublement aurait été catastrophique pour son moral et sa motivation.
Mais je reçois un coup de barre.
Elle pense qu'il lui sera difficile de suivre dans une 6° classique. Elle craint qu'une classe nombreuse, rapide ne soit pas bonne pour lui. Elle propose de remplir un dossier pour faire une demande d'entrée dans une 6° Ulys.
Elle n'a pas tort. C'est vrai qu'il aime sa petite école, ses habitudes et sa maitresse. C'est vrai qu'il n'aime pas le changement et que changer de classe toutes les heures peut le perturber. Mais moi j'ai confiance en lui.  En s'accrochant.comme il l'a fait, il a démontré qu'il est plein de ressources intérieures.
Je sais surtout qu'il a besoin de temps.
Du temps pour apprendre et du temps pour MURIR
Malgré tout les avantages qu'elle présente à cette solution je reste persuadée que ce n'est pas bon pour Martin. Il n'est pas handicapé. Il est NORMAL.
Mais il ne faut pas irriter un enseignant qui fait bien son métier, ce dossier sera rempli car il faut prévoir un an à l'avance ce passage en 6°.
Oui j'ai un coup de flou. J'ai lutté pour qu'il n'aille pas en Clis, et maintenant c'est Ulys !
Je veux positiver. On a encore un an.

Rédigé par Brigitte Nourrisson

Commenter cet article