Rendez vous avec la maitresse

Publié le 10 Octobre 2016

Rendez vous avec la maitresse

Le RV avec la maitresse me préoccupe. J'ai besoin d'elle, mais ce n'est pas réciproque. Pire, je lui complique la vie !
L'année dernière l'objectif était simple: lui apprendre à lire.
Maintenant il faut lui apprendre ce que les autres ont appris progressivement depuis le CE1.

Comme avant un entretien professionnel je liste les points que je veux obtenir :
- Savoir à l'avance le programme de travail de la semaine
- Pouvoir préparer des exercices semblables en amont pour qu'il ne soit pas perdu lors de la leçon en classe.
La Maitresse me reçoit avec l'enseignante spécialisée dans les enfants ayants des difficultés que le hasard a fait venir ce jour là.
L'entretien commence; Mal.
La maitresse explique combien c'est difficile de travailler sans AVS avec martin, qui n'a pas le niveau des autres. Et cela va s'accélérer, et bla bla et bla bla bla.
Elle insiste sur le bienfaits d'une classe ULIS qui lui permettrai d'apprendre à son rythme les connaissances non acquises. Je tique silencieusement . J'ai des retours catastrophiques sur les enfants en ULIS.C'est parfait sur le papier, mais tout autre dans la réalité.
Je laisse passer, salue son travail, félicite sa psychologie qui épanouit l'enfant. Et c'est sincère,elle est vraiment bienveillante. Mais elle n'a pas bien perçu le problème de Martin.Pour elle, il est légèrement déficient. Il a besoin de temps pour comprendre.
Mais Martin n'a aucun problème de compréhension. Il a juste des problèmes d'apprentissage. Il apprends avec son corps, chaque connaissance doit avoir du sens, c'est pour cela que la méthode Nuits lui convient.
Je reprends la main. Nos n'avons pas d'A.V.S, nous avons une année scolaire devant nous, comment puis je vous aider à faire progresser Martin ?
Je présente mes demandes. Elles sont reçues avec réticence.Elle craint de défavoriser les autres enfants de la classe. Heureusement je reçois l'appui de Maitre E. Elle lui fait accepter l'idée et je repars avec ce que je voulais.
J'aurais les types d'exercices journaliers, les programmes de maths et de français.
Je sais sur quels apprentissages je dois faire porter mes priorités, sans les découvrir a postériori lors des évaluations de fin de mois.

Maintenant j'ai un but clair.
Martin, avec un but, de la persévérance et du courage nous avancerons.

Rédigé par Brigitte Nourrisson

Commenter cet article