Les exercices de description

Publié le 27 Juin 2014

Les exercices de description

Nous poursuivons les séances à Lyon, au rythme d'une par semaine. Nous faisons tous les jours un exercice de "concentration";
Le jeu est que je suis aveugle et qu'il doit me décrire le monde avec des mots.
Une fleur, un chien, enfin n'importe quoi qui ne bouge pas trop.
Il a besoin d'être guidé.
- Oui, la feuille est verte, mais que vois tu dessus ?
- ...des petits traits
- Cela s'appelle des nervures. Sais tu leur utilité ?
- .....
La sève circule à l'intérieur pour nourrir la feuille. ( Élisabeth insiste sur le sens; Il faut donner du sens à ce qui est vu)
Ne vois tu pas une petite tache ?
- .....C'est comme du brùlé
Halte là ! le "c'est comme", "on dirait " est interdit. Je reprends la main.
Non, non, Il ne faut pas dire c'est comme. N'oublie pas que je suis aveugle; Je n'ai jamais vu de chose brulée; raconte moi mieux la tache
- jaune, avec un tout petit bout noir.
- A ton avis, pourquoi le petit bout est-il noir?
- parce qu'une coccinelle a mordu la feuille
Ce qui me permet d'embrayer pour lui demander comment est faite une coccinelle, parce que au bout d'un moment je ne savais plus trop quoi lui demander sur cette feuille !
Heureusement cette conversation passionnante ne dure pas trop longtemps. Il faut tenir 10 minutes.

A la fin du mois j'observe que ses descriptions sont plus fluides; Il parle spontanément du dessous, du dessus, du poids, de l'odeur, du doux, du mou.
Auparavant seule la couleur et le "c'est comme" lui venaient à l'esprit.

Rédigé par Brigitte Nourrisson

Commenter cet article