1°séance : tripoter un éléphant

Publié le 12 Mai 2014

1°séance : tripoter un éléphant

L'accompagnatrice Nuyts s'appelle Elizabeth. Elle est sympathique et chaleureuse.
Elle me demande d'assister aux séance car je devrais faire refaire les exercice au petit.
Martin est en confiance. Il bavarde avec elle;

Elle lui met un petit éléphant dans les mains et lui demande de décrire ce qu'il touche.
Il touche la queue : " C'est comme une ficelle "
Elle explique que dans ce jeu elle est une extraterrestre qui ne connait rien. Il doit dire avec des mots précis ce qu'il sent.
Elle le guide pour qu'il dise lui même si c'est long, mince, dur etc...

Je suis étonnée. Martin fait cela avec un grand sérieux, sans montrer d'impatience
Habituellement il se lasse très vite. Il n'arrive pas à se tenir à un jeu.

Elisabeth m'explique la raison de son calme. Il est passé sur son cerveau gauche. Il met des mots sur ce qu'il sent.
Il tient ainsi pendant au moins 20 minutes.Tu est fatigué mon Titou ? demande Elisabeth.
Je ne dis rien mais je m'étonne. Fatigué pour cela ? il n'est quand même pas malade!
La séance s'arrête. Elle estime que c'est suffisant pour le Titou.
Rendez vous dans une semaine.Nous partons avec des exercices à faire chaque jour : lui faire toucher un objet et le décrire, lui faire décrire un arbre, une fleur... et le reprendre s'il dit :
c'est comme...
Ces formulations font appel a un raisonnement analogique qu'il faut combattre car il se trouve dans le cerveau droit trop sollicité. Nous devons stimuler LE GAUCHE.

Commenter cet article